L’incinération ou la crémation : en quoi cela consiste-t-elle ?

Dans le processus de prévision et de réalisation des obsèques, il y a l’étape de crémation ou d’incinération. Vous pourrez savoir de quoi elle retourne désormais.

Il est toujours bien de prévoir ses obsèques de son vivant afin d’être sûr de connaitre une inhumation appropriée. Grâce à cette action de prévision de vos funérailles, vous éliminez tous les risques de ne pas connaitre l’inhumation que vous méritez. Vous pourrez empêcher votre famille de subir des soucis et des contre temps quant à la réalisation de vos obsèques. L’une des étapes qui sont contenues dans le processus de prévision de vos obsèques est celle de l’incinération. L’incinération encore appelée crémation est un processus dont nous allons découvrir les secrets, la réalisation et la manière d’en obtenir un de bonne qualité.

L’incinération ou la crémation : une définition

L’incinération est un processus qui peut faire référence à celle des gens qui sont décédés. On parle ainsi de crémation. Ainsi, la crémation est donc une technique utilisée par les pompes funèbres pour bruler le corps d’une personne humaine qui est humaine. Ce corps peut éventuellement être rendu en cendres. Parfois, cette action ou ce processus d’incinération appelée la crémation possède une certaine dimension sacrée.
Dans ce cas, après avoir brulé le corps de la personne décédée et l’avoir rendu en cendres, ces cendres peuvent être réutilisées. Cette réutilisation peut viser des cérémonies et des rituels. De la même manière, ces cendres peuvent être conservées dans une urne. Cette urne pourra constituer un objet sacré ou important que les parents les plus proches et les membres de la famille vont conserver dans leurs affaires personnelles. Ils peuvent par exemple la conserver en la déposant sur une étagère dans leur salon afin de montrer au défunt qu’il a toujours sa place dans la maison.
D’un autre côté, au lieu de conserver les cendres du défunt dans une urne et la déposer dans la maison où il vivait, il est possible de plutôt disperser les cendres. Certaines personnes et certaines religions ont pour habitude de prendre les cendres de la personne défunte et d’aller les disperser dans un lieu qu’il aimait ou dans un lieu qu’il aurait défini en rédigeant un contrat de prévision de ses obsèques. Les cendres en question peuvent par exemple être dispersées dans un jardin qui a marqué le défunt au cours de sa vie. De même, pour les membres du corps marin, ils demandent souvent à ce que leurs cendres soient dispersées dans la mer puisque c’est là qu’ils exercent leur fonction. La mer représente beaucoup pour ces marins. En naviguant sur elle, ils s’y sont attachés.

Origines de l’incinération ou de la crémation

À l’origine, le processus d’incinération et/ou de crémation était une pratique qui a connu sa genèse sur le continent asiatique. Les religions qui la pratiquaient étaient celle de l’hindouisme et celle du bouddhisme. C’étaient des techniques utilisées en plus de l’inhumation ou de l’enterrement. Ces techniques étaient le plus utilisées dans les cas de décès.


De nos jours, avant une crémation, les gens ont pris pour habitude de réaliser une autre technique. Il s’agit de celle de l’embaumement qui est encore appelé la thanatopraxie. La pratique de l’incinération ou de la crémation s’est assez répandue dans le monde.

Pratique de la crémation ou de l’incinération dans le monde

Tout autour du monde, les gens aiment réaliser des cérémonies qui permettront à leurs défunts de reposer en paix. Ainsi, il a été adopté dans plusieurs pays la pratique de l’incinération ou de la crémation. C’est une pratique répandue qui permet au défunt de retrouver ses repères. Par exemple au Japon, cette pratique est très utilisée. Elle est pratiquée sur plus de 99 % des cas de décès. Lorsqu’on se rend à Hong Kong, elle est pratiquée sur plus de 85 % des cas de décès.
Certaines régions du monde sont cependant réticentes face à cette pratique. Nous avons par exemple les États unis qui n’étaient pas vraiment pour cette pratique il y a une centaine d’années. Mais de nos jours, environ trente pourcent des cas de décès subissent l’incinération ou la crémation.
Lorsque vous vous rendez sur le continent européen, plusieurs pays ont adhéré à cette pratique. Les pays comme la Suisse, le Danemark et le Royaume-Uni la pratiquent avec un taux s’élevant à plus de soixante-dix pourcent. Contrairement à ces pays, ceux qui ont pour religion le catholicisme possèdent une faible proportion de cette pratique. En Italie par exemple, l’incinération est pratiquée à un taux de seulement huit pourcent. Ce taux est d’environ 19 % en Espagne. L’exception est en Belgique, car le taux de réalisation de cette pratique est d’environ cinquante pourcent.
En France, l’incinération est pratiquée à un taux de cinquante pourcent environ dans la ville de Paris. Ce taux s’élève à environ 70 % pour la ville de Bruxelles et à environ 95 % pour la ville de Copenhague. Et si vous voulez ou désirez que votre corps soit incinéré après votre décès, vous pouvez utiliser les services d’Éco Obsèques.

Éco Obsèques et son service d’incinération ou de crémation

Au cours de la crémation, votre corps sans vie reposera dans un cercueil. Votre corps sera ensuite mi dans un crématorium. C’est à l’intérieur qu’il sera brulé et réduit en cendres afin de permettre à votre famille de respecter vos dernières volontés. Si vous désirez que vos cendres soient jetées à la mer, dans une rivière précise ou dans un jardin, cela sera fait. Il vous suffit de signer un contrat obsèques qui prend en compte ce détail. Vous aurez à payer un devis qui attestera et validera votre contrat. Grâce à Éco Obsèques, vous êtes sûr de bénéficier d’un service de qualité. Vos dernières volontés sur la manière dont sera disposé votre corps après votre décès seront respectées.


Il vous suffit donc pour bénéficier d’un service de crémation de vous rendre sur le site internet d’Éco Obsèques et de procéder aux démarches en les contactant pour ainsi prévoir votre incinération lyon.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required